Nos Missions – Stratégies urbaines et patrimoniales

Nos Missions

Stratégies patrimoniales

Avec 576 000 logements sociaux en région, l’efficience des stratégies patrimoniales des bailleurs sociaux est un sujet majeur sur l’ensemble des territoires (tant tendus que détendus) de la Région. Sont en jeu l’attractivité du parc, la qualité de vie des locataires et la capacité des bailleurs à répondre aux politiques locales de l’habitat.

Les champs d’interventions de l’URH sont multiples : approche territoriale des PSP et des besoins, nouvelles attentes et analyse des besoins, stratégies d’optimisation financière (achat groupé de produits et matériaux, ingénierie financière, vente Hlm, …), stratégie de transition écologique et numérique avec notamment l’industrialisation et le BIM et l’intelligence artificielle.

RENOVATION ENERGETIQUE et CERTIFICATS D’ECONOMIES D’ENERGIES (CEE)

L’enjeu climatique et les engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre imposent aux bailleurs sociaux d’éradiquer les « passoires énergétique » et de requalifier un parc vieillissant. Les enjeux liés à la baisse du coût de la facture énergétique pour les locataires en font un enjeu prioritaire.  

L’URH Hauts-de-France s’attache, sur ce sujet, à favoriser les échanges d’expériences au sein du réseau régional, valoriser les démarches innovantes auprès des partenaires, développer des partenariats en région (Région, ADEME, CD2E, …) et favoriser les démarches de mutualisation inter-bailleurs.  

A titre d’exemples : la mutualisation régionale de la valorisation des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) et la négociation de tarifs préférentiels pour obtenir une offre énergétique alternative (gaz et électricité) attractive et verte pour plus de 300 000 locataires. 

Les bailleurs sociaux sont au rendez-vous de la Transition énergétique. Ils ont souvent été précurseurs.

Sur le champs des énergies renouvelables, l’URH favorise les échanges d’expériences, valorise les stratégies et projets exemplaires portés par les bailleurs en région et développe des partenariats régionaux (EDF, GrDF, ENEDIS, DREAL, ADEME, etc…).

A titre d’exemple : le partenariat avec le pôle d’excellence des éco-activitésle cd2e pour accompagner les bailleurs sociaux dans le développement de l’énergie thermique et photovoltaïque, l’autoconsommation, les matériaux biosourcés, etc…

AMIANTE et PREVENTION DES RISQUES

La prévention des risques, dont particulièrement celui lié à l’amiante, impacte fortement les stratégies patrimoniales des organismes tant en réhabilitation qu’en entretien courant. 

En matière d’amiante, la gestion et la sécurisation anticipée des travaux concernent les entreprises prestataires, le personnel des organismes (régies, gardiens d’immeubles, etc…) mais aussi le locataire, en cas d’intervention en logement occupé.  

Tenant compte de cet enjeu de santé public, l’URH Hauts-de-France structure son action, auprès des organismes, au travers :

  • D’un groupe de travail et de réflexion régional (révision de la NFX 46 020, visite d’un laboratoire d’analyse, gestion de l’amiante en cas de sinistre, gestion des données amiante, etc.) 

  • D’une campagne de prévention du risque amiante (réalisation de « chantiers tests » dans la cadre du Projet CARTO amiante de l’OPPBTP)

Développement de l’offre de logement social

Au-delà du renouvellement et de la requalification du parc, les organismes Hlm produisent en Région Hauts-de-France autour de 8000 nouveaux logements par an pour répondre aux besoins des territoires. 

Dans un contexte profondément bouleversé par les mesures gouvernementales, le mouvement Hlm travaille à maintenir une production permettant de répondre aux enjeux de notre société (environnementaux notamment), aux besoins des ménages ainsi qu’aux différentes stratégies territoriales (PLH, PLUI) définies à l’échelle intercommunale.  

Chaque année, les objectifs de production sont définis au sein du Comité régional de l’Habitat et de l’Hébergement au sein duquel l’URH est représentée par 5 titulaires et 5 suppléants  

Liste des représentants URH au sein du CRHH

Les modalités d’intervention de l’URH consistent à :

  • Créer des espaces de dialogue à l’échelle régionale entre les organismes, avec les services de l’Etat, les partenaires régionaux (FPI, CROA, FFB, CAPEB, …), et les collectivités.

  • Faire émerger des points de vue régionaux sur les thèmes à enjeux pour faire valoir, proposer et/ou valoriser la position des organismes Hlm des Hauts-de-France.

  • Fluidifier l’instruction de la programmation et des demandes de financements des organismes et contribuer au développement de la dématérialisation (référent SPLS)

  • Assurer la promotion des différents appels à projets lancés par les partenaires régionaux ou nationaux.

  • Piloter ou accompagner des études régionales (Expérimentation de l’outil d’estimation des besoins en logement « OTELO », Définition d’un nouveau modèle économique pour le logement social en secteur détendu …).

  • Participer à la réflexion régionale autour de l’accès au foncier, et des coûts de construction

Ressources :

FORMATION INTEGREE AU TRAVAIL (FIT)

Maîtriser la qualité des constructions neuves et des réhabilitations, c’est aussi maîtriser les couts.

C’est dans ce sens que l’URH accompagne et incite les organismes à « utiliser » la FIT, dans le cadre d’un partenariat avec le CD2E.

Un conteneur aménagé spécialement pour la formation et notamment à l’étanchéité à l’air est amené sur le chantier et les ouvriers peuvent ainsi suivre une formation sans perdre de temps et au plus proche des conditions techniques qu’ils ont à mettre en œuvre sur le chantier. Ces formations sont aussi très appréciées par les cadres, la maitrise d’œuvre et la maitrise d’ouvrage. Plusieurs bailleurs sociaux en région ont déjà mobilisé dans ce dispositif.

RENOUVELLEMENT URBAIN

La Région Hauts-de-France est la seconde région, après l’ile de France, la plus concernée par les dispositifs de renouvellement urbain et de politique de la ville (199 QPV). En tant qu’aménageurs, bailleurs et acteurs de proximité, les organismes Hlm sont des acteurs incontournables de la mise en œuvre des politiques publiques sur les territoires et au sein des quartiers.  

57 projets NPNRU, 23 communes lauréates dans le cadre du dispositif Cœur de ville, 150 communes concernés par l’Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier

Afin d’accompagner la mise en œuvre de ces programmes, l’URH a pour mission de :

  • Construire une vision régionale et donner de la lisibilité sur les enjeux (construction partenariale d’un observatoire régional du renouvellement urbain)

  • Animer le réseau professionnel des acteurs du renouvellement urbain en région, afin de partager les expériences et les compétences

  • Représenter les organismes au sein des instances de pilotage régionales 

POLITIQUE DE LA VILLE ET GESTION URBAINE DE PROXIMITE

Au total, au niveau régional, 40 contrats de ville couvrent l’ensemble des 199 quartiers prioritaires de la politique de la ville (dont les 57 quartiers concernés par le NPNRU). En 2017, le parc social de ces QPV représentait 206 821 logements sociaux, soit près de 36% du parc social régional total, lesquels étaient portés par 38 bailleurs sociaux.  

La Gestion urbaine et sociale de proximité (GUSP) constitue un enjeu majeur pour la réussite du retournement des quartiers de la politique de la ville. Il s’agit notamment à travers la GUSP de conforter l’action des bailleurs sociaux dans les champs de la propreté et la tranquillité-sécurité où les besoins sont très importants. Un abattement TFPB est accordé aux organismes Hlm en contrepartie d’actions entreprises pour l’amélioration des conditions de vie des locataires, en renforcement de leur intervention sur ces sites. L’utilisation de l’abattement de TFPB doit s’articuler avec les démarches GUSP et faire l’objet de conventions locales d’utilisation annexées au contrat de ville. 

Afin d’accompagner les organismes adhérents dans la mise en œuvre et l’évaluation de la GUSP, l’URH s’attache à :

  • Réaliser un bilan triennal des actions menées dans le cadre de l’abattement TFPB sur les QPV 

  • Repérer et partager les expériences qui fonctionnent et/ou innovantes mise en place dans le cadre des GUSP

  • Organiser des espaces de dialogue en région dans le cadre des Rencontres régionales du réseau des acteurs de l’habitat organisées régulièrement

INSERTION & EMPLOI

Avec plus d’1,5 milliard d’euros de travaux générés par an en région, le mouvement Hlm représente un poids économique et génère un volume d’emplois très important (autour de 10 000 emplois bâtiment) pour les entreprises du territoire.  Soucieux de renforcer leur contribution à la cohésion sociale et au développement des territoires, les bailleurs sociaux se mobilisent depuis plusieurs années pour favoriser l’insertion professionnelle des locataires sur les territoires, promouvoir l’intégration dans l’emploi qualifiant et pérenne.

L’URH entend valoriser le poids économique du logement social et du volume d’heures d’insertion générées, renforcer la mise en réseau avec les  acteurs (emploi, insertion et filières professionnelles) et accompagner la qualification des organismes.

FONDS EUROPEENS

La mobilisation des fonds européens est devenue stratégique pour les bailleurs grâce à l’effet levier qu’implique ces subventions, notamment en matière de rénovation énergétique. 

L’URH travaille en partenariat avec la Région Hauts-de-France, pour remplir l’objectif commun de consommation totale des enveloppes dédiées aux deux ex-régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Au total, sur le Programme Opérationnel (PO) 2014 – 2020, ce sont plus de 32 millions d’euros qui financent différents projets de rénovation énergétique des organismes Hlm

Ce partenariat s’intensifie aussi autour de la préparation du prochain PO et de la volonté de construire ensemble et de faire converger les priorités régionales du FEDER / FSE via la mise en œuvre d’une Commission Europe URH / région.

VENTE HLM & ACCESSION SOCIALE

L’accompagnement des parcours résidentiels est une mission importante des organismes Hlm. Dans ce cadre, et au regard des directives nationales sur l’augmentation de la vente Hlm comme outil d’accession sociale, l’URH s’attache à construire un cadre de référence et une vision régionale de la vente Hlm et de l’accession sociale et à accompagner les coopérations territoriales en appui aux organismes autour des plans de ventes.

À la une

Toute l’Actualité