[Analyse en Cycle de Vie] Approche en coût global et réduction de l’impact carbone – REX Lille Métropole Habitat

Ce 7 mai dernier, les équipes de Lille Métropole Habitat ont souhaité partager avec les bailleurs des Hauts-de-France l’avancement de leur réflexion sur l’intégration d’une Analyse du Cycle de Vie (ACV) dans les Cahiers des Clauses Techniques Particulières (CCTP).

Fruit d’une réflexion commune avec le CD2e, Centre de Développement régional des éco entreprises, le bailleur de la métropole lilloise souhaitait trouver une solution pour amplifier son action en matière de Transition énergétique et environnementale, et donc par la même occasion, diminuer son empreinte carbone.

L’une des pistes a donc été de mener un travail sur l’intégration systématique d’une ACV dans les CCTP. Celle-ci était jusqu’ici présente dans les marchés de construction neuve, spécialement dans le cadre de l’obtention de labels. En revanche, elle l’était beaucoup moins dans les cas de réhabilitations.

L’analyse du cycle de vie (ACV) recense et quantifie, tout au long de la vie des produits, les flux physiques de matière et d’énergie associés aux activités humaines. Elle en évalue les impacts potentiels puis interprète les résultats obtenus en fonction de ses objectifs initiaux.

Elle est basée sur une double approche :

Cycle de vie

Toutes les étapes du cycle de vie d’un produit sont prises en compte pour l’inventaire des flux, du « berceau à la tombe » : extraction des matières premières énergétiques et non énergétiques nécessaires à la fabrication du produit, distribution, utilisation, collecte et élimination vers les filières de fin de vie ainsi que toutes les phases de transport.

Approche multicritères 

Une ACV se fonde sur plusieurs critères d’analyse des flux entrants et sortants, soit tout ce qui entre en matière de fabrication du produit et ce qui sort en matière de pollution.

L’ACV, outil d’aide à la décision spécialement sur les matériaux, et après de nombreux échanges et débats, sera d’ailleurs au cœur de la mise œuvre de la prochaine réglementation environnementale.

Ainsi, l’introduction d’une ACV en réhabilitation a donc été testée pour la première fois chez LMH à l’occasion de la rénovation du nouveau Wavrin (59), où il est ressorti grâce à elle que le lot de peinture initialement choisi avait un impact environnemental très important. Le changement de ce lot a donc permis au bailleur de diminuer fortement son impact environnemental.

Après cette première expérience, la réflexion s’est poursuivie sur un autre projet à Brève Breughel (59). L’occasion pour le bailleur de réaliser d’autres simulations pour affiner la réflexion autour de l’introduction systématique d’une ACV dans le CCTP.

Le retour d’expérience a suscité de multiples questions et de nombreux échanges, tous très positifs et encourageants.

Maintenant, pour LMH, l’objectif est de réaliser des simulations d’ACV sur des cas concrets afin de stabiliser le système de notation.

Retrouvez les documents (présentation et vidéo) grâce au lien ci-dessous :

https://adherents-unionhabitat-hautsdefrance.org/analyse-en-cycle-de-vie-approche-en-cout-global-et-reduction-de-limpact-carbone

Contact : s.rambour@union-habitat.org