[Maintien à domicile] Une résidence SIA Habitat à Barlin citée en exemple lors de la visite de la ministre déléguée en charge de l’Autonomie

Le sujet du vieillissement de la population et de l’accompagnement des locataires séniors est au cœur de nombreuses réflexions dans le mouvement Hlm Hauts-de-France. Partout en Région, les organismes sont à l’initiative de démarches innovantes visant à mieux accompagner les locataires en perte de mobilité avec des solutions logements adaptées à chaque situation. L’une des attentes rémanente chez de nombreux locataires séniors est la volonté de conserver son indépendance au maximum et donc son logement le plus longtemps possible. Ce maintien à domicile est souvent perçu comme une satisfaction par les locataires qui souhaitent conserver leur autonomie et garder un « chez soi ». A ce titre, 80% des français souhaitent vieillir le plus longtemps possible à domicile.

Dans cet objectif, SIA Habitat a déployé sur son territoire une offre diversifiée permettant de répondre à de multiples situations. Afin de constater la dynamique territoriale, Brigitte BOURGUIGNON, ministre déléguée en charge de l’Autonomie est venue en visite sur le site de l’EHPAD des Charmilles et de la résidence Les Trèfles, tous deux situés à Barlin. Lors de la visite, la ministre déléguée a pu découvrir un équipement presque inédit dans sa conception et son fonctionnement.

« Depuis plusieurs années, de nouvelles formes d’habitat se développent comme l’Ehpad hors des murs, l’habitat inclusif ou encore les résidences autonomie »

En effet, Barlin fait figure de territoire d’expérimentation avec un programme ambitieux intitulé : « Bien vieillir à Barlin« , porté conjointement depuis 2018 par la ville, SIA Habitat et le groupe Ahnac, permettant d’apporter une solution aux différentes problématiques rencontrées sur la commune.

Ce projet vise à développer une palette de services à destination des séniors de la ville, « du logement, de la livraison de plateaux repas, le traitement du linge, la livraison des courses… » liste Julien DAGBERT, le maire de la commune.

« Il s’agit de démystifier l’entrée en institution en créant des liens entre les séniors de la commune et la structure d’accueil ».

Un programme en deux parties…

  1. Un EHPAD proposant 66 chambres individuelles équipé d’une unité de vie spécifique de 12 places permet d’accueillir des résidents souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. L’EHPAD « les Charmilles » offre également 2 places en hébergement temporaire.
  2. Une résidence autonomie propose 24 studios : A mi-chemin entre le domicile et l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), la résidence autonomie est conçue pour accueillir dans un logement des personnes âgées autonomes qui ne peuvent plus ou n’ont plus l’envie de vivre chez elles quand leur domicile est devenu trop grand, pour rompre l’isolement ou encore anticiper une future perte d’autonomie.

Ces deux solutions complémentaires permettent de garantir l’accueil de tous les publics séniors et d’offrir un parcours résidentiel cohérent en fonction des besoins. Comme le souligne un couple de locataires de la résidence autonomie : « Nous sommes ravis. Tout est adapté pour que l’on puisse vivre tranquillement. On a des services qui nous facilitent la vie, le tout pour un tarif très correct de 450 € par mois« . Le couple âgé respectivement de 74 ans (Robert) et 71 ans (Jeanine) souhaite conserver son autonomie dans cette petite maison qui correspond parfaitement aux nouveaux besoins de la vie des séniors.

La ministre déléguée a exprimé sa satisfaction face aux différentes propositions offertes aux séniors de la commune.

« C’est exactement ce type d’équipement et de situation que nous souhaitons développer ».

L’enjeu du vieillissement de la population est important pour le mouvement Hlm Hauts-de-France. La multiplication de ce type de démarches et d’installations plus inclusives et soucieuses de la situation du locataire permettent d’expérimenter sur notre territoire des solutions nouvelles dont l’ambition est de maintenir le plus longtemps possible l’autonomie des résidents, afin qu’ils puissent profiter de leur logement dans les meilleures conditions possibles.