[Filière bois en Hauts-de-France] La maîtrise d’ouvrage Hlm fait le point avec la FFB Hauts-de-France et l’association Fibois

Sollicitée par la FFB régionale, l’Union Régionale pour l’Habitat Hauts-de-France a organisé, ce 23 mars, un temps d’échanges avec les bailleurs sociaux régionaux afin qu’ils puissent partager leurs expériences, sur l’intégration du bois dans la construction.

A la veille de la mise en œuvre de la nouvelle règlementation environnementale 2020 (RE2020), la mobilisation de l’ensemble des acteurs sur la capacité de cette filière à répondre aux enjeux de demain, et tout spécialement aux enjeux de décarbonation, apparait essentielle.

Les Hauts-de-France, 5 ème région en termes de consommation de bois

Notre région est l’avant dernière en termes de surfaces boisées, mais est classée 5ème en termes de consommation de cette ressource naturelle dont les propriétés de stockage du CO2 sont considérables (Cf : photosynthèse). Une particularité qui sera désormais bien mieux prise en compte avec l’évolution des moteurs de calcul dynamiques liés à la mise en œuvre de la RE2020 (matériaux considérés comme créateurs de puits de carbone).

Retours d’expériences opérationnelles

  • Maître d’ouvrage : 3F Notre logis (Métropole Lilloise)

Architecte : Amélie Fontaine

De manière plus concrète, Amélie Fontaine, architecte de profession, a eu l’occasion de présenter l’opération du bailleur 3F Notre Logis à Baisieux. Cette résidence a été construite à partir de bois d’essence régionale et grâce à l’utilisation de matériaux biosourcés (fibre de bois, entre autres). Cette opération emblématique a reçu un fort soutien de la région Hauts-de-France. Équipée de panneaux photovoltaïques dont la production est redistribuée aux locataires (autoconsommation collective avec clé de répartition entre locataires) l’opération a atteint un niveau de performance RT2012 – 66%.

  • Maître d’ouvrage : OPAL O2 (Aisne)

L’OPAL souhaite développer l’utilisation du bois dans le cadre de sa stratégie patrimoniale. 7 projets sont actuellement en cours de montage dont une réhabilitation lourde en centre ancien de Laon dans le cadre du dispositif Action Cœur de ville.

« L’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050 (SBC 2050) ne se fera pas sans le bois, et encore moins sans les bailleurs sociaux.« 

Au cours des échanges, d’autres bailleurs ont eu l’occasion de faire part de leur expérience. Ils ont pu insister sur l’une des clés de réussite essentielle selon eux d’un « projet bois » : le décider dès le départ. Pour eux, un tel projet est aussi l’occasion de « pousser les curseurs » et de chercher à être le plus vertueux possible (Passiv Haus).

Un consensus général se dégage sur les intérêts de la filière bois parmi les bailleurs présents, comme pour le bailleur ICF Habitat, filiale de la SNCF, sur qui repose une grande partie des ambitions de décarbonation de l’entreprise mère.

Néanmoins, certains d’entre eux ont rappelé qu’ils rencontraient des difficultés pour trouver des entreprises compétentes dans le domaine et constataient que trop d’appels d’offres se révélaient infructueux, et ce malgré une ingénierie développée en région, appelant donc à un travail de coordination et d’information entre les différents acteurs sur l’ensemble du territoire.

Au vu de la richesse des échanges, et de l’intérêt des différents participants de maintenir des partages et des retours d’expériences autour de la filière bois, il a été conclu de réitérer cette réunion au second semestre 2021.