[Energiesprong] 4ème Club bailleurs en Hauts-de-France et une dynamique qui se poursuit

Ce 12 mars s’est tenu le 4ème Club bailleurs. Espace d’échanges dédié à l’industrialisation de la réhabilitation en Hauts-de-France, ce Club permet de faire le point régulièrement sur les sujets impactant et sur la dynamique régionale initiée depuis maintenant plus d’un an et demi.

2 rapports parus en janvier 2021 confortent le développement de l’industrialisation

La rénovation performante par étapes, rapport ADEME, 2021

L’industrialisation de la construction, Ministère du logement, 2021

Concours d’innovation EnergieSprong, Saison 2

Pour en savoir + : http://www.energiesprong.fr/lancement-de-la-saison-2-du-concours-dinnovation-energiesprong/

8 bailleurs, 11 opérations, plus de 600 logements déposés dans le cadre de l’appel à projets Massiréno

Après avoir passé en revue les actualités de l’écosystème français sur le sujet et fait un point sur le lancement du second concours d’innovation EnergieSprong, le Club a fait un premier bilan de l’Appel à projets Massiréno.

Les Hauts-de-France se placent dans les régions les plus dynamiques en termes de dépôts de dossiers avec un volume de plus de 650 logements, 11 opérations déposées par 8 bailleurs différents. La région se démarque fortement par la typologie des logements proposés, majoritairement individuels.

L’Union régionale pour l’Habitat Hauts-de-France a souhaité soutenir les bailleurs ayant déposé un dossier dans le cadre de cet AAP avec un courrier d’accompagnement à destination de la DHUP, chargée de l’enveloppe de Massiréno.

Bientôt un groupement de commandes en Hauts-de-France ?

Enfin, ce Club bailleurs a été l’occasion de faire le point sur le projet de groupement de commandes réunissant 5 bailleurs régionaux prêts à participer au déploiement d’une filière d’industrialisation pour la massification de la rénovation.

Répondant aux enjeux économiques régionaux (filière, emploi, formation), sociaux, énergétiques, environnementaux et aux intérêts forts des acteurs économiques et institutionnels, un volume de 800 à 1 000 logements a d’ores et déjà été identifié.