[RURALITE : NOUVELLE DEFINITION] 6 % de logements sociaux en communes rurales pour 29% de la population régionale

Une nouvelle définition de la ruralité a été dévoilée à l’occasion du 2ème comité interministériel aux ruralités du 14 novembre 2020.

Elle s’appuie sur une grille de densité réalisée par l’INSEE. En caractérisant l’importance des zones denses au sein des communes, la grille aboutit à un classement en 4 catégories :

Cette définition des communes rurales remplace, depuis novembre 2020, une définition basée sur les unités urbaines, qui considérait que les communes rurales étaient celles n’appartenant pas à une unité urbaine.

Cette nouvelle classification améliore la cohérence avec les définitions européennes et elle est harmonisée avec le nouveau périmètre des aires d’attraction de villes.

Avec la nouvelle définition de la ruralité, 29 % de la population des Hauts-de-France vit dans une commune rurale, avec de fortes disparités territoriales

De 15% d’habitants résidant en secteur rural dans le département du Nord, cette proportion atteint 58% dans l’Aisne, et 54% dans la Somme.

Hauts-de-France : Population municipale selon la grille de densité, INSEE 2020

Avec la nouvelle définition, la population régionale résidant en commune rurale passe de 1,28 million d’habitants (21 %) à 1,76 million (29 %).

6,4 % de logements sociaux dans les communes rurales des Hauts-de-France

Là où l’ancienne définition établissait le taux de logements sociaux en secteur rural à 3,6%, il est désormais de 6,4%, avec d’importants écarts entre les territoires.

Sur les 92 EPCI de la région, 51 n’atteignent pas la moyenne régionale, et comptent ainsi moins de 6,4 % de logements sociaux dans leurs communes rurales.

Les communes rurales ne sont pourtant pas exemptes de besoins de renouveler et d’adapter leur parc de logements aux évolutions sociétales.

Le logement social produit une offre de logements de qualité, adaptés aux besoins, aux attentes, et aux capacités financières des habitants dans la diversité de leurs parcours résidentiels.

Le développement du logement social dans les communes rurales est un enjeu pour ces territoires, et une opportunité pour l’ensemble de la région, en prévenant les fractures sociales et en favorisant les équilibres territoriaux.