[CCR] La Commission de Concertation Régionale s’est fixée son plan de travail pour l’année 2021.

La Commission de Concertation Régionale qui s’est réunie le 2 février dernier avait pour objectif de dresser le bilan des actions et des événements de l’année 2020 et de préparer la feuille de route pour 2021.

La Commission de Concertation Régionale… en quelques mots.

Constituée des représentants des bailleurs et des associations représentantes les locataires, la CCR des Hauts-de-France a pour vocation de travailler sur les enjeux locatifs dans le logement social. Abordant des sujets aussi diversifiés que la tranquillité ou le parcours résidentiel des locataires, elle s’attache à recenser et à travailler sur les bonnes pratiques et les améliorations à déployer sur les territoires.

Lors de la dernière réunion de la CCR, les premiers échanges ont porté sur les effets de la crise sanitaire de 2020 et notamment les deux confinements. Face à l’urgence de la situation, les bailleurs ont du prendre des mesures indispensables et sans précédents dès le mois de mars 2020 pour protéger leurs collaborateurs et les locataires. Ce bouleversement dans les méthodes de travail, et dans le suivi des dossiers des résidents a nécessité un temps d’adaptation incompressible. Si les organismes ont su faire preuve d’une réactivité exemplaire dès les premières annonces, certains locataires ont pu éprouver un sentiment d’inquiétude, qui s’est associé aux mesures contraintes imposées par le gouvernement (déplacement, visites, déménagement…).

Cependant, et malgré les difficultés rencontrées face à une situation aussi inédite, les organismes du mouvement Hlm Hauts-de-France ont réagi rapidement et ont maintenu le contact avec leurs locataires par les moyens les plus adaptés (application, appels téléphonique, communication dématérialisée…). Ainsi, et soucieux de rassurer les ménages les plus fragiles et en particulier les plus âgés, ils ont mis en place des cellules d’appels pour préserver le lien social entre le bailleur et le résident. Un accord national a été négocié avec les plus grandes associations de locataires et décliné régionalement. Des accords locaux sur la prévention des impayés ont aussi été mis en place. A ce jour, le risque d’impayé n’est pas avéré, mais les participants à la CCR s’accordent sur les risques qui émergeront lors de la crise sociale qui se profile à l’horizon.

Dans ce contexte si particulier, la CCR n’a pas pu déployer la feuille de route prévue pour 2020. Cette réunion fut donc l’occasion de reporter les grands thèmes et enjeux prévus avec une mise en œuvre adaptée aux conditions actuelles, notamment le recours aux réunions en visio-conférence. Trois groupes vont donc démarrer leurs travaux :

  • Tranquillité, sécurité, médiation, déresponsabilisation des locataires
  • Parcours résidentiel
  • Règlement intérieur de la CCR

La prochaine réunion permettra de faire le point sur l’avancée des travaux.