[CRHH du 8 février] Le Préfet de Région exprime ses remerciements aux acteurs du logement en Hauts-de-France.

2020 fut une année jalonnée de défis pour le mouvement Hlm Hauts-de-France. Les mesures sanitaires annoncées par le gouvernement dès le mois de mars pour protéger la population ont freiné subitement l’activité commerciale, la construction et les projets de réhabilitation que les organismes avaient engagés, paralysant une dynamique régionale pourtant bien lancée.

Cependant, les bailleurs sociaux ont réussi à s’adapter au nouveau contexte et à ses nombreuses contraintes pour poursuivre avec agilité leurs missions de service public et assurer une continuité dans la conduite de leurs projets immobiliers.

Si la crainte d’un effondrement de la production de logements sociaux en région Hauts-de-France fut envisagée au cours de l’année 2020, la mobilisation de toutes les équipes de la maitrise d’ouvrage, aux côtés des acteurs du BTP, pour redessiner les contours de l’organisation et de la sécurisation des chantiers a été payante pour permettre une reprise rapide des chantiers alors brutalement arrêtés. L’ initiative de concertation et de coordination régionale, qui fut remarquable par sa réactivité, a été largement saluée tant au niveau régional que national. En parallèle, les équipes de maîtrise d’ouvrage ont poursuivi leurs études de faisabilité pour être au rendez-vous des objectifs de programmation des financements de l’année 2020. S’appuyant sur les démarches de simplifications initiées par les territoires, les bailleurs ont réussi à atteindre 85% de leurs objectifs annuels de programmation.

Les nouvelles opérations agréées en 2020… les chiffres clés

  • 85% des objectifs tenus
  • 8 793 logements agréés en région fin 2020

Des résultats plus que positifs à la lumière des contraintes et du contexte sanitaire. Une performance saluée par le Préfet de Région, Michel LALANDE : « La meilleure année depuis 2015 »

Autre volet essentiel de l’activité des organismes Hlm, l’attribution des logements a globalement chuté de 15% en région durant l’année 2020. Cependant, soucieux de répondre aux situations d’urgence, les équipes des organismes Hlm régionaux ont su trouver les parades pour limiter l’impact auprès des ménages et publics prioritaires, apportant notamment les réponses logements adéquates aux sortants d’hébergement. Un engagement responsable et solidaire qui illustre le rôle de bouclier social assuré par les organismes Hlm en capacité de protéger efficacement les citoyens en situation de grande précarité.

« Le service public a continué à remplir son office en direction des plus fragiles » Michel LALANDE, Préfet de Région

Félicitant le mouvement Hlm Hauts-de-France pour son engagement et sa capacité à mobiliser ses équipes, le Préfet a appelé à poursuivre et amplifier cette mobilisation en 2021, annonçant d’ores et déjà que plusieurs dispositifs viendraient soutenir les efforts des organismes sur ce sujet essentiel.

Les chiffres clés de la mobilisation en région Hauts-de-France en direction des ménages prioritaires

  • 1 200 places d’hébergement créées depuis le 1er confinement
  • 1 835 sortants d’hébergement relogés par les bailleurs sociaux soit 95% de l’objectif
  • 2 465 logement PLAI agréés soit 78% de l’objectif annuel
  • Une production supérieure de 17% par rapport à 2019

Le Préfet a cependant souhaité lancer un appel à la vigilance sur les enjeux liés à la mixité sociale rappelant l’enjeu à mettre au cœur des priorités de 2021 la recherche de la mixité sociale et des équilibres de peuplement sur les territoires.

« On a progressé sur le quantitatif, mais prudence sur l’approche plus qualitative du sujet.

Aussi, il a rappelé l’importance de la « dispersion » du logement social sur l’ensemble des territoires : « le logement social ne doit pas être réservé qu’à quelques territoires… tous les territoires doivent participer au dessein social représenté par le logement social« . Un rappel important qui, au delà de répondre aux obligations légales dans le cadre de la loi Gayssot, doit permettre une répartition juste et équilibrée du parc dans notre région.

L‘inclusion sociale a été affichée, à l’occasion de cette séance de CRHH, comme la priorité régionale pour 2021. Aussi, Monsieur LALANDE a appelé les acteurs du logement à développer encore et à consolider l’accompagnement des ménages les plus fragiles.

« Je suis soucieux que l’on puisse continuer à développer un travail de soutien aux populations les plus fragiles au travers d’un programme ambitieux d’accompagnement ». Michel LALANDE

Message entendu par l’ensemble des partenaires régionaux et par les représentants du mouvement Hlm qui n’ont pas manqué de confirmer leurs engagement et leur pleine mobilisation pour être au rendez-vous de ces nouveaux défis.