Maisons&Cités engage un partenariat pour favoriser l’inclusion dans le logement social.

Véritable enjeu pour le mouvement Hlm régional, l’inclusion dans le logement est une priorité pour les organismes en région qui souhaitent apporter une solution d’habitat à l’ensemble des demandeurs. Nous le savons, chaque demande de logement est spécifique et répond à des exigences particulières (santé, motricité, sécurité…). Aussi, il est essentiel d’engager des réflexions, aussi ambitieuses qu’audacieuses, pour répondre à tous les profils des ménages demandeurs.

Illustration de cette volonté, Maisons&Cités s’est associé à un ensemble d’associations locales pour co-construire un projet innovant à la mesure des besoins identifiés sur le territoire.

Développé en partenariat avec le GAPAS, groupement d’associations qui intervient au quotidien dans le domaine du handicap, ce projet situé à Billy-Bercleau (62) est surtout précurseur d’un « nouveau mode d’habiter ». Il a pour ambition essentielle de proposer aux personnes polyhandicapées une alternative à l’hébergement en institution par la création d’appartements adaptés, favorisant la vie autonome, et vecteur de participation à la vie citoyenne et sociale.

Constitué d’un ensemble de plain-pied de 5 appartements (4T2 & 1T3 en colocation) et de locaux communs, le projet proposera des espaces et des aménagements nouveaux ainsi qu’une domotique novatrice permettant à des adultes en situation de lourd handicap d’évoluer en toute autonomie au sein d’un logement, grâce à la mise en œuvre de dispositifs d’accompagnement en milieu ordinaire.

Des dispositifs techniques comme des rails de transfert de la chambre vers la salle de bain/toilettes pourront être installés, en fonction des besoins et des financements, pour faciliter le travail des accompagnants au quotidien.

Une domotique relative à la gestion technique des différents paramètres du logement (accès, chauffage, occultations, plans de travail réglables en hauteur, …), pertinente et répondant aux besoins des futurs résidents, pourra être développée afin de promouvoir au mieux cette transition inclusive vers le milieu ordinaire.

Cette démarche présentée le 16 décembre 2019 à Mme Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, et au directeur de l’Agence Régionale de Santé, avait retenu l’attention des services de l’Etat tant par son fonctionnement que dans sa réalisation.

Niveau fonctionnement, le projet repose sur le socle suivant :

  • Un enjeu essentiel quant à la faisabilité du projet de vie : la mutualisation de la Prestation de Compensation de Handicap, confirmée par les partenaires au vu du volume du projet (5 logements)
  • Un objectif complémentaire en termes d’accompagnement et d’animation du projet de vie : l’obtention du forfait habitat inclusif, qui fait l’objet d’un appel à projet lancé par l’ARS
  • L’accompagnement du CD 62 au titre de l’Habitat Accompagné :

Ce projet s’inscrit dans une constellation de démarches ayant l’ambition, en région Hauts-de-France, d’apporter des solutions nouvelles, mieux adaptées aux besoins de chaque citoyen. Il démontre également la nécessité de co-construire les opérations, de la réflexion à la réalisation, afin de répondre aux besoins spécifiques des ménages sur les territoires.