Petram : une nouvelle entité du logement social en Hauts-de-France au sein du groupe Habitat en Région

Sia Habitat, SIGH et la SA HLM de l’Oise, organismes du Groupe Habitat en Région présents dans les Hauts-de-France, s’associent pour renforcer leur coopération dans le cadre de la Société d’Anonyme de Coordination (SAC) Petram. L’ensemble, qui compte 84 000 logements, sera opérationnel à partir de 2021.

Pourquoi Petram ?

Le choix de la dénomination Petram porte sur une double référence. Premièrement à la pierre en grec (Petra), symbole de solidité et de durabilité, c’est également un écho à la ville éponyme située dans le désert sud-ouest jordanien, carrefour des cultures.

Ensemble, ces trois acteurs (SIA Habitat, SIGH, SA Hlm de l’Oise) logent 180 000 habitants dans 84 000 logements implantés dans près de 400 communes. Du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais aux terres de l’Oise, en passant par la Métropole Lilloise, le Grand Hainaut, l’Avesnois et le Cambrésis, elles œuvrent aux côtés des collectivités locales, en faveur d’un habitat social réinventé, vecteur de bien vivre ensemble.

Petram en quelques chiffres :

  • 84 000 logements gérés
  • 175 000 personnes logées
  • 1 162 collaborateurs
  • 265M€ d’investissements annuels en maintenance, entretien et construction
  • 850 logements livrés, dont 80 en accession à la propriété

En développant une coopération territoriale encore plus étroite, Sia Habitat, SIGH et la SA HLM de l’Oise vont désormais coordonner leurs activités sur le territoire en y développant de nouvelles synergies locales.

Elles vont aussi partager leurs savoir faire et associer des compétences complémentaires pour répondre à la multitude des problématiques logements et, ainsi, renforcer l’engagement historique de la Caisse d’Epargne Hauts-de-France dans le logement social. Ensemble, elles vont porter sur les 10 ans à venir 3 Mds d’investissements locaux, dont 1 25 Mds dans le neuf, 850 M€ dans la réhabilitation (notamment dans le cadre de l’Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier et des chantiers ANRU auxquels elles contribuent activement) le solde portant sur des dépenses de renouvellement de composants.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquer ici