Edito du Président de l’Union Régionale pour l’Habitat

Les bailleurs sociaux en région Hauts-de-France sont volontaires pour être des acteurs offensifs de la relance, solidaires du tissu économique local.

Ils notent avec satisfaction l’inscription de la rénovation des logements dans le plan de relance présenté jeudi 3 septembre par le Premier ministre. En Région, ils se saisiront des moyens complémentaires, dans l’enveloppe des 500 millions d’euros annoncés, à hauteur des enjeux régionaux particulièrement importants pour continuer à améliorer la qualité de vie au quotidien de leurs locataires, augmenter leur niveau de vie par la baisse des charges énergétiques et accélérer la transition énergétique du parc.

Toutefois, l’Union Régionale pour l’Habitat Hauts-de-France appelle les pouvoirs publics et les financeurs, en parallèle des mesures nationales inscrites dans le plan de relance, à prendre en compte d’autres conditions nécessaires pour la relance, dont certaines, non financières, qui nécessitent des mesures immédiates. L’ensemble des actions proposées permettrait aux bailleurs sociaux de la région de donner aux acteurs économiques de la Région une lisibilité sur plus de 8 milliards d’euros d’investissement sur les trois prochaines années (production neuve, rénovation, renouvellement urbain,…).

Fruit d’une concertation pendant l’été avec ses principaux partenaires régionaux, l’Union Régionale pour l’Habitat propose :

d’intégrer, dans la loi de finances pour 2021, plusieurs mesures phares pour être en capacité de mieux répondre à la demande très sociale

une mobilisation générale des pouvoirs locaux (Etat et Collectivités) et les financeurs en faveur de la simplification dans l’accès aux financements et aux autorisations d’urbanisme.

d’inscrire à l’agenda politique la question des territoires dits « détendus »

Optimistes et volontaires pour être des acteurs de la relance aux côtés des entreprises, collectivités et ménages, les bailleurs sociaux de la Région alertent sur les mesures de très court terme à mobiliser pour véritablement répondre aux trois urgences du moment : l’urgence sociale, l’urgence économique et l’urgence écologique.

Jean-Louis COTTIGNY, Président de l’Union Régionale pour l’Habitat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *