[Logement étudiant] Enquête chiffrée sur le territoire de la MEL.

L’Académie de Lille constitue le troisième pôle étudiant de France, regroupant près de 180 000 étudiants. La Métropole Européenne de Lille (MEL) rassemble 118 000 inscriptions dans l’enseignement supérieur et loge 70 000 étudiants.

L’Observatoire Régional des Etudes Supérieures (ORES) a réalisé, en partenariat avec les observatoires des universités de l’Académie de Lille, l’Université catholique de Lille, le Rectorat de Lille, et l’Agence d’urbanisme, une enquête sur les conditions de logements et les déplacements domicile-lieu d’étude.

Le logement des étudiants dans la métropole lilloise, enquête sur les conditions de vie étudiante

Les modes d’habiter des étudiants

Près d’un étudiant sur deux vit tout seul. Ils sont majoritairement présents au niveau des campus les plus importants de l’Académie ou dans les centres-villes de la MEL.

Dans les 25% qui vivent chez leurs parents, plus de 80% se situent en dehors de Lille. Leur origine sociale est fortement marquée : enfants d’ouvriers, d’employés ou d’inactifs. 60% d’entre eux souhaiteraient l’indépendance mais mentionnent le coût du logement comme un obstacle trop important.

La colocation est une alternative utilisée par 15% des étudiants. Ce choix est souvent lié à des contraintes économiques.

Recherche du logement

Les trois premiers critères de choix du logement sont :

  • Le montant du loyer et des charges
  • La localisation du logement par rapport au lieu d’étude
  • La taille du logement

Trouver un logement dans la MEL est plus compliqué que dans le reste de l’académie ; 40% des étudiants de la MEL déclarent avoir rencontré des difficultés, notamment à cause du coût et du nombre réduit d’offres disponibles.

Les logements des étudiants décohabitants

58% des étudiants décohabitants de la MEL vivent dans une location du parc privé diffus. Les résidences Crous (14 %) ou les résidences services (11 %) sont les alternatives les plus fréquentes. A Villeneuve d’Ascq, la part du nombre d’étudiants en résidence Crous monte jusqu’à 54%.

Le prix des logements au sein de la MEL est plus élevé que dans le reste de l’académie : 70% des étudiants déboursent plus de 400€ par mois contre 50% dans le reste de l’académie. Pour les étudiants logés en dehors des résidences Crous, cette part augmente à 85%.

Au sein de la MEL, les territoires les plus accessibles correspondent aux villes qui concentrent le plus de logement Crous et où le prix du parc immobilier est plus réduit : Villeneuve d’Ascq, Roubaix ou encore Tourcoing. Ce phénomène est également visible sur certains quartiers de Lille : Moulin, Lille Sud ou encore Saint Maurice-Fives-Hellemmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *