[COVID 19] Un Plan de Continuité d’Activité pour chaque bailleur….et déjà des plans de reprise en étude

A l’annonce des mesures de confinement, les organismes Hlm des Hauts-de-France ont mis en place des Plans de Continuité d’Activité, afin de poursuivre les missions de services, tout en vue garantissant la sécurité des locataires et des collaborateurs des bailleurs.

Tous les points d’accueil, les sièges sociaux et les lieux de rencontre avec les services de proximité sont fermés au public. Ces mesures font suite aux recommandations du gouvernement, dans un souci permanent de protéger à la fois les salariés et les locataires. La généralisation de la pratique du télétravail permet de conserver l’activité de l’organisme en minimisant les interactions entre les personnes.

Cependant, et comme l’a souligné Marianne Louis, Directrice Générale de l’USH :

 » Il ne faut pas mettre un frein aux attributions en cours et risquer de priver de logements les demandeurs en attente « .

Les commissions d’attribution seront donc maintenues  » là où c’est possible ». Un engagement rendu réalisable grâce à la dématérialisation (Cf : loi Allure).

Autre enjeu essentiel durant la période de confinement : les interventions des prestataires dans les logements. Lorsque la situation l’exige (le secours incendie, les contrôles d’accès, la gestion des fluides…), il est nécessaire que les interventions puissent avoir lieu, pour maintenir la sécurité des résidents et des bâtiments.

À ce jour, les bailleurs sociaux sont mobilisés avec leurs prestataires, afin de répondre aux situations jugées urgentes de sécurité et d’entretien. Maintenir l’activité de service est une priorité.

CORONAVIRUS : Les axes de mobilisation du mouvement Hlm

  • Ne pas mettre un frein aux attributions en cours et risquer de priver de logements les demandeurs en attente.
  • Relayer très activement les consignes sanitaires du Gouvernement.
  • Examiner les situations personnelles des locataires et des accédants à la propriété que la crise actuelle affectera financièrement de manière brutale.
  • Report des expulsions locatives.
  • Suspension du paiement des loyers des commerçants qui sont contraints de fermer conformément aux mesures gouvernementales : en attendant la mise en place des mesures gouvernementales de soutien aux entreprises, les organismes HLM vont donner des délais de paiement, et ce, jusqu’à ce que les aides aux commerçants soient déclenchées. 
  • Réduction des délais de paiement notamment aux PME et artisans.
  • Décaler la contemporanéisation des aides au logement, prévue le 1er avril prochain. (demande formulée par l’UNAFO)

Dans le contexte actuel, il est fondamental d’adapter nos modes de fonctionnement pour protéger l’ensemble des personnels et des locataires, tout en conservant une capacité d’écoute et de réponse aux situations d’urgence. Les organismes Hlm régionaux ont fait preuve de responsabilité et de solidarité, en communicant de manière efficace, sur l’ensemble des réseaux, de sorte que chaque locataire puisse bénéficier d’un niveau d’information suffisant, pendant cette période de confinement. En ce moment si particulier, le mouvement Hlm régional reste mobilisé pour répondre au défi du logement accessible à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *