[Stratégie bas carbone] Un chemin raisonnable à négocier pour les bailleurs hlm lillois

Plusieurs bailleurs sociaux, promoteurs privés et aménageurs étaient présents, aux côtés de l’Union régionale pour l’Habitat, à la rencontre organisée le 13 février dernier, à l’initiative de Martine AUBRY, maire de Lille, pour présenter et mettre en débat les propositions « pour une Ville bas carbone« , issues du travail du Club des 10 000 dont l’activité a été intense au cours 18 mois derniers mois. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la candidature de Lille au Prix « Capitale Verte Européenne ».

Des propositions du Club sont faites autour de 5 thèmes : adaptation au changement climatique, Energie, Economie Circulaire, Agriculture Urbaine et biodiversité et Mobilités douces. Les pistes de travail présentées, dont les impacts ont été exposés, passeront par une phase de partage et de négociation avec les opérateurs dans « une logique de choix généralisables, donc techniquement fiables, économiquement soutenables et ayant les meilleures chances à l’usage ».

adaptation au changement climatique, Energie, Economie Circulaire, Agriculture Urbaine et biodiversité et Mobilités douces. Les pistes de travail présentées, dont les impacts ont été exposés, passeront par une phase de partage et de négociation avec les opérateurs dans « une logique de choix généralisables, donc techniquement fiables, économiquement soutenables et ayant les meilleures chances à l’usage ».

La Ville souhaite intensifier le travail partenarial avec les opérateurs en amont des projets en apportant de nouveaux outils aux promoteurs tant sociaux que privés : une matrice d’analyse des projets immobiliers et une fiche des potentialités et vulnérabilités pour chaque site.

A venir : une convention d’objectifs partagés avec les bailleurs sociaux présents sur le territoire Lillois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *