Logis Métropole et Solfa, une coopération pour la protection des femmes victimes de violences conjugales.

En 2019, près de 2000 demandes de logement social dans la région Hauts-de-France avaient comme premier motif : « violences familiales ». Ce chiffre est malheureusement plus qu’un simple indicateur, il révèle des situations d’urgence qu’il est souvent nécessaire d’appréhender rapidement pour éviter un drame.

Les bailleurs sociaux régionaux répondent à ces situations à travers leurs engagements, mais aussi par la mise en place de partenariats. Une attitude volontaire qui permet de créer un tissu social dense et offre la possibilité d’une réponse rapide et coordonnée.

En s’associant avec SOLFA, Logis Métropole a fait le choix de répondre aux besoins
d’hébergement et de logement
des femmes victimes de violences

Pour répondre présent face à ces situations d’urgence, Logis Métropole a décidé de travailler main dans la main avec l’association Solfa. L’ambition du partenariat noué depuis 2018 a été de créer un CAU (Centre d’Accueil Universel) avec l’objectif de proposer une solution de relogement rapide et sécurisée.

Hébergement, Insertion, Responsabilité.

Pour répondre aux situations d’urgence, les équipes de Logis Métropole se sont données les moyens de réussir. Le travail conjoint de la commune, du bailleur et de l’association a permis de développer une véritable structure d’accueil dans un contexte à la fois sécurisé et proche des aménagements urbains. A partir d’un EHPAD, 15 logements adaptés ont vu le jour. Une solution qui a demandé un investissement spécifique du bailleur pour répondre aux demandes spécifiques du public.

  • Aménagement des pièces de vie communes à chaque étage, afin que les résidentes puissent se retrouver pour échanger sur leurs expériences et se soutenir.
  • Sur chaque niveau, création d’une porte communicante entre 2 chambres, pour permettre l’accueil de femmes avec plusieurs enfants.
  • Installer des douches dans tous les logements et préserver le sentiment du « chez soi ».
  • Individualisation du bâtiment : des réseaux d’eau, de chauffage, d’électricité …

POURQUOI ?

Pour valoriser le patrimoine du bailleur dans une démarche porteuse de sens et surtout répondre à l’impératif d’une réponse adaptée aux femmes victimes de violences conjugales.

Pour toutes ces femmes, le relogement est souvent la porte d’entrée vers une nouvelle vie, en cela l’initiative portée par Logis Métropole s’inscrit dans un projet qui dépasse le simple engagement logement. En effet, grâce au travail de concertation et de conciliation avec l’association Solfa, mais également avec le CCAS de la ville, un accompagnement est proposé pour travailler sur l’autonomie et la réinsertion en vue de faciliter le relogement, constituer les demandes de logements et assurer la bonne installation des résidentes avec deux visites au domicile après l’obtention des clefs. Un suivi et une coopération constante des différents acteurs de la démarche qui constitue la base de la réussite pour ces femmes.

Un renforcement de la coopération et une réponse adaptée

  • Aout 2019 : Elaboration d’une convention de partenariat pour favoriser l’accès au logement des ménages hébergés au CAU.
  • Logis Métropole s’engage à reloger dans son patrimoine, au minimum, 5 ménages par an, initialement hébergés au CAU.
  • Une vigilance particulière est apportée au lieu de relogement, tenant compte des besoins du public suivi par l’association SOLFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *