La Société Immobilière Picarde (SIP) : 21 logements pour accueillir des femmes victimes de violences conjugales.

Les personnes victimes de violences conjugales figurent dans la liste des ménages auxquels les logements sociaux sont attribués de manière prioritaire. Mais la mission des bailleurs sociaux ne s’arrête pas au relogement : elle se poursuit avec le travail mené en partenariat avec les associations engagées dans l’accompagnement des victimes.

Le bailleur social occupe une position essentielle dans la démarche de prévention des violences et d’accompagnement des victimes en apportant d’abord la solution de relogement en situation d’urgence.

Pour être à la hauteur de ce défi, la S.I.P, un des bailleurs sociaux présents sur le territoire de la Somme, a noué des partenariats avec les acteurs sociaux locaux, conscient que la réponse aux victimes doit être globale et porter sur le logement, l’accompagnement et l’insertion.

Une vision globale qui a motivé la construction d’une relation privilégiée, dès 1997, avec l’association AGENA.

AGENA : « Des lieux pour panser et repenser sa vie »

L’association AGENA a pour fonction de conseiller, d’accueillir, d’héberger, de loger les femmes isolées en difficultés ou accompagnées d’enfants. L’objectif défendu est essentiel : « aider ces femmes par tous les moyens à se réadapter et à s’insérer dans notre société« .

Ce partenariat de longue date entre le bailleur social et Agena a abouti à la réalisation d’une résidence sociale dédiée exclusivement aux femmes sur la ville d’Amiens. Un lieu d’accueil et de transition où l’accompagnement permet à toutes ces victimes de la vie d’engager les démarches pour un accès définitif au logement.

Cette structure composée de 21 logements est un havre, où les résidentes ont la possibilité de réorganiser leur quotidien en autonomie pour réapprendre à vivre sereinement. Au delà de la mise à disposition de ces 21 logements à l’association AGENA, la SIP pratique également les baux-glissants au bénéfice des femmes victimes de violences conjugales ce qui permet une plus grande flexibilité dans l’accès au logement.

Les initiatives du bailleur prennent d’autres formes diverses : par exemple dans le cadre des fêtes de fin d’année, le bailleur organise auprès de l’ensemble des équipes internes une collecte de jouets qui bénéficie en priorité aux femmes isolées victimes de violences conjugales. Les résultats sont au rendez-vous : une participation active des collaborateurs et une sensibilisation importante sur toutes les questions liées aux violences, grâce notamment à la diffusion et la médiatisation au sein de l’organisme du numéro d’urgence 3919, mais à la communication des bulletins d’information à l’attention des locataires (lancement prévu février/mars 2020).

Cette stratégie se déploie à la fois à l’attention directe des victimes, mais se concrétise également par des actions de prévention qui permettent de sensibiliser l’ensemble des publics aux questions liées aux violences familiales. Elle s’inscrit dans les missions de solidarités portées par la S.I.P à l’instar de l’ensemble des acteurs du mouvement Hlm en Région Hauts-de-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *